LE CAW KIDS’ CAW CAWSHOP

Les artistes

Gefillte Landschaften – Paul Roettgers

L’exposition est ouverte
du 13 novembre au 13 décembre 2020
Du jeudi au vendredi de 15 à 19 heures
Samedi et dimanche de 14 à 18 heures
Entrée libre

Partager

13/11 - 13/12

pour en savoir plus

Paul Roettgers primary purpose is not to depict an actual, specific place, but to sketch a wide view, with its elements arranged into a coherent composition.
With a spontaneous paintbrush, Paul interprets natural scenery such as valleys, forests and his landscape views could be seen as entirely imaginary, abstract, but are mostly inspired by the countryside of northern Luxembourg.
Have a look and let’s landEscape!!!
______

Un tourbillon de vent s’élève, une vague de froid jaillit, un brouillard humide se propage en silence. Dans les tableaux de Paul Roettgers, la place de l’homme ne semble pas acquise face à une nature à la fois farouche et fragile, aux reliefs contrastés. Une présence humaine est pourtant suggérée à travers des étincelles de couleurs vives, jaune et rouge principalement, qui rappellent les toits de maisons lointaines, les lumières des réverbères, la chaleur d’un feu qui crépite.
Le parcours artistique de Paul Roettgers est profondément marqué par le charme brut et le climat rude de la vallée de l’Our, où l’artiste originaire de Vianden a grandi avant de s’installer à Helmsange. Les monts, collines et espaces boisés à perte de vue caractéristiques de cette région de l’Oesling sont omniprésents dans son oeuvre. Après des débuts figuratifs, l’artiste autodidacte, peintre en bâtiment de formation, se libère peu à peu du sujet en réduisant les formes à leur expression la plus pure. La source d’inspiration que constitue le paysage finit par devenir le lieu privilégié d’un questionnement bien plus vaste sur le visible et le sensible. Paul Roettgers affirme que, pour lui, une des voies de l’abstraction est celle de la contemplation de la nature et de l’immensité du cosmos, celle d’une relation fusionnelle avec les éléments, si complète que l’homme en oublie son individualité.
« Peindre est un acte sacré dont je ne peux plus me passer. » En quête d’harmonie et d’unité, les oeuvres de Paul Roettgers témoignent de recherches plastiques et picturales constamment renouvelées. Les compositions reflètent un équilibre dynamique entre forme et couleur. Le trait de pinceau, toujours apparent, est tantôt très appuyé, précis et calme, tantôt beaucoup plus aérien, rapide et spontané. La combinaison de ces énergies complémentaires confère un élan vital à ses peintures.
À 83 ans, Paul Roettgers poursuit ses explorations sans relâche et s’intéresse notamment au Covid-19, petite tache noire explosive flottant au sein d’un espace vaporeux. D’autres paysages imaginaires récents adoptent des tonalités pastel créant une atmosphère apaisante, peut-être pour prendre le contrepied de l’époque incertaine que nous vivons et redonner l’espoir.

______

Wann de Moler mat flottem Akzent vu senger Kandheet zu Veinen schweetzt, liichten nach haut seng Aen.
D’Opwuessen um Fouss vum Schlass, d’Hëllefe bei den Aarbechten dobaussen an d’Liewen an der Famill mat 6 Geschwëster hunn hie staark gepräägt. D’Éisleker Dierfer a
Koppe si seng Wuerzelen a beaflosse bis haut seng Konscht.
Bal 60 Joer no senger éischter Ausstellung huet hien net un Äifer verluer. „Et ass ee sakralen Akt ze molen, du kënns net méi dovu lass.“ De Paul Roettgers schaaft an erschafft imaginär Landschaften. Et geet dobäi also net ëm déi realistesch Duerstellung vun enger bestëmmter Plaz, mee villméi ëm déi moleresch, bal spirituell Atmosphär, an där de Spectateur sech ka verléieren an der Realitéit entkommen.
De Kënschtler moolt éierlech „gefillte Landschaften“ ouni onnéideg Detailer.
Duerch d’Iwwereneesträiche vu villen dënne pigmentéierten Uelegfaarfschichte bréngt de Moler et fäerdeg, eng onfassbar Déift an d’Bild ze kréien. Den expressive Pinselstréch bleift dobäi siichtbar a schaaft ee Wierbelwand vu Liewen. De Mënsch als Bildmotiv huet keng Plaz am Paul Roettgers senge Wierker. Seng Presenz gëtt awer suggeréiert duerch giel oder rout Faarftupfer, déi erausstiechen aus enger oft relativ kal gehalener Faarfpalett. Si erënneren un architektonesch Elementer wéi Diech vun Haiser, u Stroosseluuchten oder un d’Hëtzt vun engem Foyer, wou een zesummekënnt, wann et dobaussen ze frësch gëtt.
Nodeems de Paul Roettgers bal 10 Joer net méi gemoolt hat, kënnt hien zeréck mat Aarbechten, déi eng nei Richtung aschloen. Hie setzt sech mat der Thematik vum Corona auserneen a beweist eemol méi: „Mäi Molen ass zënter 60 Joren een eenzegt Sichen.“
______

L’interview de Paul Roettgers – en cliquant ici
______

Pour information, le vernissage du 12 novembre 2020 est annulé.

S'inscrire à notre Newsletter